Genèse d'un groove abrasif

VON TAZTIKA diffuse son groove abrasif depuis 2013, mais ses membres collaborent ensemble depuis de longues années (Atomic Kids - SprayLab - C.R.A.P.O. - Urban’Histoires). Le groupe est composé d’Yvain von Stebut et d’Arnaud Poinin (chant & machines), de Mathieu Ambroziak (guitare) et de Charlie Davot (batterie). L’essence du projet est résolument électro-hip-hop, mais les instruments acoustiques apportent vite une tonalité bruiteuse qui tranche avec les samples et les matières digitales. D’où cette appellation singulière : groove abrasif qui traduit une volonté assumée de contrastes.

 L'invention de la Poezit Zitoun

Les textes en français, ancrés dans la réalité contemporaine, sont à la fois engagés, critiques et loufoques. La Respublica VON TAZTIKA est le territoire imaginaire sur lequel se déploie l’univers artistique du groupe ; dans la lignée d’Hakim Bey et de ses fameuses Zones d’Autonomie Temporaire. En cela le projet ne trahit pas ses influences les plus profondes et cet esprit underground qui a vu fusionner autour des années 80 et au début des années 90, dans les lieux les plus improbables, le rock, le hip-hop et la musique électronique. C’est dans ces utopies localisées et cosmopolites, que les créateurs de la Respublica VON TAZTIKA ont construit, en mode Do It Yourself, la mythologie fondatrice de leur démarche. Ils se présentent d’ailleurs volontiers comme des ambassadeurs en mission diplomatique chargés de partager la Poezit-Zitoun : cette forme singulière de communication qui invite à fusionner les genres.

 Les concerts, le disque

Les musiciens se produisent sur scène dans différentes configurations. Au complet avec guitare, basse, batterie, machines et chants ou en « sound-system ». Mais la Respublica VON TAZTIKA expérimente également des formes de diffusion alternatives en proposant des concerts au casque qui peuvent rassembler une trentaine d’auditeurs pour une expérience musicale surprenante ; à la fois intimiste et énergique. Ce projet donne au groupe une autonomie particulière, lui permettant de se produire librement en dehors des contraintes légales et institutionnelles qui régissent aujourd’hui le monde des musiques actuelles. L’année 2016 sera marquée par la sortie d’un premier EP 5 titres disponible en vinyle et par la production régulière de vidéos : un « live report » de David Verlet et deux clips réalisés respectivement par Adrien Bertrand et David Squillace.